• 22 juin, Ísafjörður

     

    22 Juin

     

    Et il pleut toujours et encore, et il y a du vent…

     

    Le bateau du jour, le Marco Polo : 800 croisiéristes

    22 juin, Ísafjörður 

    Suðavík

     

    Litla skiptibókasafnið : petite bibliothèque d’échange de livres

     22 juin, Ísafjörður

    J’ai laissé 2 romans et 2 livres sur la France

     22 juin, Ísafjörður

    Bouteille de récupération de cannettes vides. Suðavík est une ville verte

    22 juin, Ísafjörður 

    Sauratindar (856 mètres)

     22 juin, Ísafjörður

    22 juin, Ísafjörður

     

     

     

     

     

    Ici aussi, on pratique le covoiturage

     

     

     

     

     

     

    Le port (avec les gouttes de pluie sur l’objectif)

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

     Suðavíkurkirja

    22 juin, Ísafjörður

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður 

    Histoire 

     

    J’ai eu de la chance car l’église était fermée. J’ai frappé à la porte car je voyais l’organiste répéter et elle a eu la gentillesse de m’ouvrir pour une minute.

     22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

    Fontaine à la mémoire de ceux qui ont perdu la vie en mer. Elle a été conçue par Guðmundur Lúðvík Grétarsson et inaugurée en 2010

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður 

    Le Hornstrandir

     22 juin, Ísafjörður

    22 juin, Ísafjörður

    Ferme à saumons

     22 juin, Ísafjörður

    Le 16 janvier 1995, une avalanche glissa sur le village à 6h25 et détruisit plusieurs bâtiments, pour la plupart des maisons d'habitation. Quatorze personnes furent tuées dont huit enfants et douze furent blessées. Une tempête de neige rendait difficiles et dangereuses les opérations de secours. Le dernier survivant fut dégagé 23 heures après la chute de l'avalanche et les recherches continuèrent jusqu'au soir du 17 janvier []. Un fonds de secours fut ouvert au public et permit de collecter 300 000 000 couronnes (environ 3 000 000 € à l’époque).

    22 juin, Ísafjörður

    Deux autres avalanches tombèrent depuis le Traðargil et détruisirent d'autres maisons mais, la zone ayant été évacuée, aucune victime ne fut à déplorer.

     22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

    Au cours d'une réunion publique tenue le 23 janvier 1995, il fut décidé de reconstruire le village sur un emplacement plus sûr. Les propriétés se trouvant à l'intérieur du périmètre dangereux furent vendues au gouvernement islandais et la construction commença le 23 août de cette même année. À l'hiver 1996, 51 maisons étaient construites et huit autres avaient été déplacées depuis l'ancienne zone résidentielle. L'activité économique fut déplacée avec les résidents, hormis l'usine frigorifique qui continue d'opérer de la même manière qu'auparavant. De nombreuses habitations de l'ancien village servent maintenant de résidences touristiques pendant l'été.

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður 

     Monument commémoratif aux victimes des avalanches

     22 juin, Ísafjörður

    Raggagarður, parc de jeux

    22 juin, Ísafjörður 

    Mais oui, le soleil existe en Islande, il est derrière les nuages

     22 juin, Ísafjörður

    Port d’Ísafjörður en attendant le départ pour l’île de Vigur

     22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

    22 juin, Ísafjörður

    Notre bateau

     22 juin, Ísafjörður

    Le groupe est beaucoup moins sympathique que la veille.

    C’est à celui qui bousculera l’autre pour monter dans le bateau.

     Vigur,

     Longue de 2 km et large de 400 m environ, elle est la deuxième plus grande île de la baie d’Ísafjörður. Son nom provient de sa forme allongée qui évoque un harpon. La famille des fermiers (10 personnes) vit de la culture, de la collecte de duvet d’eider et des œufs ainsi que du tourisme. Autrefois, lorsque l’agriculture était la source de revenus la plus importante, ils transportaient les moutons sur le continent pour l’été afin qu’ils ne dérangent pas les précieux canards « eider » pendant la période de nidification.

    22 juin, Ísafjörður

     Le seul moulin à vent qui subsiste en Islande se trouve à Vigur, et appartient maintenant au Musée national d’Islande. Il a été construit en 1840 et utilisé jusqu'en 1917 pour moudre la farine importée du Danemark.

    Il est parfaitement bien conservé

    22 juin, Ísafjörður

    22 juin, Ísafjörður

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

     

     Nous sommes accueillis par des phoques

     22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

    22 juin, Ísafjörður

    Guillemot à miroir

     22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

    22 juin, Ísafjörður

    Les sternes attaquent, heureusement que nous sommes munis de bâtons.

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður 

    22 juin, Ísafjörður

    Sterne

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

     

    Vestiges d'une bergerie, crèches à foin des moutons

     22 juin, Ísafjörður

    Hornstrandir vu de Vigur

    22 juin, Ísafjörður

    22 juin, Ísafjörður

     

     

    Le canot à 8 rames du XVIII° siècle sert encore à transporter les moutons sur le continent au printemps afin qu’ils ne dérangent pas les eiders 

     

     

    Cane eider

     22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

    Eider au nid

     22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

    Eiders mâles et femelles

     22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

    Chevalier gambette

     22 juin, Ísafjörður

    En souvenir de Sigurður Bjarnason, fermier de Vigur membre du parlement

     

    Les maisons de Vigur ont été construites à la fin du XIX° siècle. Viktoría House date de 1862. Construite en bois prédécoupé en Norvège, la maison a été restaurée en 1993 par le Musée national. La seconde maison fut construite en 1884 par un jeune prêtre, un ancêtre de la famille qui vit aujourd'hui à Vigur.

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður 

    A Vigur, le ciel est bleu et il ne pleut pas. Il fait même chaud : 15°

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður 

    Nous dégustons d’excellentes pâtisseries.

     

    J’avais posé mon ciré et mon sac à dos sur une chaise. Lorsque je suis revenue avec mon goûter, deux femmes les avaient posés plus loin et avaient réquisitionné la table et la chaise. J’ai pris une chaise et je suis venue m’installer avec elles en leur faisant un grand sourire. Elles n’ont pas apprécié…

     

    Nous voici dans le plus petit bureau de poste d’Europe, où l’on peut admirer une collection d’œufs. Ce sont les oeufs des différents oiseaux vivant à Vigur

                      Oie cendrée, eider, le dernier œuf pondu par l’eider 

    22 juin, Ísafjörður

                                    Fulmar boréal, goéland brun, harle huppé

    22 juin, Ísafjörður

    Macareux, guillemot à miroir,

    22 juin, Ísafjörður

     Huîtrier-pie, mouette rieuse, chevalier gambette, bécassine des marais

    22 juin, Ísafjörður

      Plumes récoltées dans un nid d’eider

     22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

    La femelle pond une couvée par an de 4 à 6 œufs en mai-juin. Le nid est près de l'eau sur le sable ou dans les rochers, éventuellement protégé par la végétation. Il est fait du duvet de la femelle. Celui-ci est utilisé depuis longtemps par les peuples vivant dans le grand nord. Il est récolté dans les nids pendant que la femelle couve les œufs. Un nid d’eider ne contient, en moyenne, que 44 gr de duvet qui amène la production d’environ 7 g de duvet épuré.  

     Il est utilisé pour confectionner des vêtements chauds et des édredons, nom issue de l'anglais « eider down », « duvet d'eider ». Considéré comme le nec plus ultra pour le garnissage des couettes, le prix de ce duvet est très élevé – une couette de 140 X 200 cm coûte dans les 4 000 euros (prix de 2011).

    Kambsnes

    22 juin, Ísafjörður

    Grosse déception : comme il fait très beau, les macareux sont en mer. Heureusement que Camille Monnard, rencontrée à Hesteyri, m'a confié ses photos prises la veille.

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður

    22 juin, Ísafjörður

    Il est temps de repartir.
    Ce fut une belle journée

    22 juin, Ísafjörður  22 juin, Ísafjörður 

     Lorsque nous rentrons à Ísafjörður, surprise, il ne pleut pas, il y a des coins de ciel bleu et le vent est tombé

     20h33 Le soleil se cache déjà derrière les montagnes

    22 juin, Ísafjörður

    Vue de ma chambre

    22 juin, Ísafjörður 

     

     

    Entre 7 et 15°

     

    60 km

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :